Terre Nette Défense de l’environnement naturel

 

Box Heading

Bureau

Président : Gérard MARQUIE

Vice-Président : Claude MARC

Trésorière : Annie BALDASSA

Secrétaire : David FIASCHI

Conseil Administration : 8 membres

dont 3 personnes de Noé et une de Mauzac

Nous contacter :

05 61 87 21 65

http://terre.nette31@laposte.net

Box Heading

Manifestation du 15 mai 2015

 

TERRE NETTE

Défense de l’Environnement Naturel

 

L’association TERRE NETTE a cette année 12 ans. Son objet est la défense de l’environnement naturel. En 1996, l’association avait vu le jour suite au projet, d’une multinationale de l’eau, d’épandre les boues de la station d’épuration de Toulouse Ginestous, sur les communes de LONGAGES, RIEUX VOLVESTRE et St CLAR. Grâce à la forte mobilisation de la population des trois villages, ce projet n’avait pas vu le jour.

 

Activités 2019

L’association TERRE NETTE LONGAGES a continué de s’engager sur les dossiers en cours pendant le deuxième semestre 2018.

I- Déploiement du compteur LINKY à Longages et en Volvestre

Terre Nette remercie le Maire et le conseil municipal de Longages pour avoir voté à l’unanimité le 7 novembre 2018 une délibération reçue en préfecture le 26 novembre pour «Signifier à l’opérateur chargé de l’installation des compteurs «LINKY» qu’il doit garantir aux usagers la liberté d’exercer leur choix à titre individuel et sans pression pour :
– Refuser ou accepter l’accès à leur logement ou propriété,
– refuser ou accepter que les données collectées par le compteur soient transmises à des tiers partenaires commerciaux de l’opérateur»
Le déploiement de ce compteur inutile et nuisible pour l’usager est prévu à Longages à partir du mois d’avril 2019. Terre Nette souhaite continuer à informer la population de Longages et du Volvestre par tous les moyens possibles de communication. A cette fin Terre Nette à tenu une réunion publique le 8 décembre à Mauzac.
Pour toute information, n’hésitez pas à contacter : terre.nette31@laposte.net

II- Projet de gravière sur la commune de Bois de la Pierre

Ce projet de gravière sur 40 hectares, porté par Midi-Pyrénées Granulats-Lafarge, se heurte à l’opposition de nombreux habitants du Bois de la Pierre qui craignent pour leur qualité de vie et dénoncent un déficit d’information quant à l’avancée du projet. Ce projet impacterait en partie la commune de Longages du fait de la circulation de nombreux camions sur des routes départementales peu adaptées à un tel trafic.
Ces habitants du Bois de la Pierre ont fait appel à Terre Nette pour s’appuyer sur l’expérience de l’association acquise au cours du suivi des extractions de gravières déjà existantes sur Capens et de projets potentiels sur Longages.

III- Projet CHIMIREC à Muret

Le projet d’implantation d’un site de tri, transit, regroupement et traitement de déchets dangereux par la société CHIMIREC sur la zone Sans souci à Muret (en face du Bowling) est en attente de la décision préfectorale suite à la deuxième enquête publique terminée en mai 2018. L’association «ENVIEMUR» de Muret s’oppose à ce projet en coopération avec Terre Nette.

 

Activités 2015

Après quelques années de calme, notre association est repartie au combat durant l’année écoulée. Au mois de mars dernier, une atteinte grave à l’environnement de notre secteur se profilait à l’horizon. La société REMONDIS souhaitait installer sur la ZAC de Serres à NOE, un site de transit et de regroupement de déchets dangereux. Ce projet préparé en catimini, oubliait de prendre en compte le collège situé à moins de 500 mètres ainsi que la présence d’un millier de personnes vivant et travaillant dans ce périmètre. A ces graves omissions pour la santé humaine, s’ajoutaient le non-respect du droit et de nombreuses erreurs dans les études d’impact et de dangers. Notre association s’est aussitôt mobilisée avec le collectif « déchets dangereux à Noé NON MERCI » contre ce projet.

Trois mois d’opposition argumentée ont permis la victoire contre ce projet. Il faut rappeler que nous étions 450 personnes lors de la manifestation du 14 mai 2015 : tout au long de ces trois mois la mobilisation n’a jamais faiblit. Cette mobilisation citoyenne de toute la population, de tous les élus de l’intercommunalité, et des parents d’élè­ves, a obligé la société REMONDIS à retirer son projet et ceci avant la fin de l’enquête publique. Nous n’oublions pas tous les commerçants de notre secteur, qui ont participé à cette victoire en nous permettant d’afficher notre opposition et en acceptant les pétitions dans leurs commerces. Cette démocratie participative, qui s’est pratiquée durant trois mois, démontre qu’elle est possible mais aussi nécessaire, en amont de toutes les décisions qui voudraient nous être imposées.

Pour les mois à venir notre association restera vigilante, cette vigilance s’impose compte tenu des structures administratives en cours de changement : nouvelle intercommunalité et extension de la région.